on y voit le fleuve qui coule

S’enivrer, ça s’apprend
16 avril, 2018, 15 h 17 min
Classé dans : Non classé

Apprécier le vin, ça s’apprend. En ce qui me concerne, pendant longtemps, lorsqu’on me demandait de ramener autre chose que de la bière dans une soirée, je commençais à stresser. Parce que je suis un profane en la matière et qu’une fois en rayon, j’avais beaucoup de mal à faire un choix. Je pouvais rester pas mal de temps en magasin à consulter l’étiquette de chaque bouteille pour décortiquer millésime, nom de domaine, et design : on aurait pu croire que j’achetais un diamant ! Et le pire, c’est qu’au final, je finissais pas prendre un rouge qui avait une médaille (même si je ne connaissais pas la valeur du concours qui l’avait récompensé) et qui ne coûtait pas un bras : c’est-à-dire, pas l’entrée de gamme mais pas un Pomerol non plus. Et ça aurait continué ainsi si je n’avais un jour décidé de suivre un cours d’oenologie. Il s’est déroulé à Lyon, et à vrai dire, je ne savais pas vraiment comment ça allait se passer. Ma crainte était d’être le seul débutant. Mais en fin de compte, notre groupe était plutôt mixte. Certains s’y connaissaient, mais d’autres savaient à peine par quel bout on tenait le verre. Bref, à aucun moment, je ne me suis senti mal à l’aise. Le cours était sympathique et m’a laissé un bon souvenir, mais le plus étonnant, c’est quand même ce qui est ressorti de tout ça. J’ai fait ce cours en espérant apprendre quelles années et quels vins je pouvais choisir les yeux fermés. Mais ce n’est pas exactement ce que j’y ai appris. En fin de compte, j’ai surtout appris quels types de vin me chatouillaient vraiment les papilles. Et ça, ça change radicalement la donne. Lors de ce cours, nous avons pu déguster six vins de petits domaines. Chacun d’entre eux était accompagné d’un petit plat et avait été choisi pour offrir une palette de saveurs la plus riche possible. Cette variété m’a permis de voir ce qui était le plus adapté à mon palais. Depuis lors, lorsque j’achète un vin, je me focalise uniquement sur les qualités qui me plaisent, et non plus sur l’étiquette ou le nom. C’est fou, en fait : j’apprécie le vin pour la première fois ! Je vous mets un lien vers ce cours d’oenologie, pour ceux qui veulent en savoir plus. Pour en savoir davantage, je vous recommande la lecture du site internet sur cette expérience de cours d’oenologie à Lyon qui est très bien élaboré sur ce sujet.

vin (9)

Commentaires fermés





Sairiveutparler-Journaliste |
CHSCT CGVL |
bienvenue a saint julien de... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacquesbourchet
| La Téléréaliter Dans Tous S...
| cestbiendemettreuncoupdanla...